Passerelle de franchissement : quelles options ?


Passerelle de franchissement, conception passerelle, passerelle fixe piéton

Les passerelles de franchissement sont considérées aux yeux de la loi comme un ERP (un établissement recevant du public). Une réglementation stricte fixe donc les conventions d’assemblage en la matière : charpente, garde corps, plancher… quels éléments d’une passerelle fixe piéton peut-on personnaliser dans la limite de la législation ?

Assemblages de passerelle piétonne conçus par Metalu

En fonction des normes, des logiciels de calcul prennent en compte les paramètres qui entrent en jeu lors de la conception de pontons et de passerelles : conditions climatiques (qui exercent une pression sur l’ouvrage), charge attendue…

Aidés de ces logiciels, des professionnels du domaine tels que Metalu déterminent la dimension de la passerelle et le type d’assemblage à privilégier. Si les fondations et l’assemblage sont des paramètres dont l’aspect n’est pas forcément négociable, plancher et garde corps offrent des choix d’aménagement plus libres.

Passerelle de franchissement Metalu à Nord sur Erdre

  • Pour le plancher d’une passerelle piétonne, plusieurs options : lattes de bois traité contre l’humidité, aluminium ou encore caillebotis en polyester pour les conditions difficiles par exemple.
  • Les garde-corps s’ils sont soumis à réglementation, offrent eux aussi du choix : câbles inox, tôle en aluminium perforé, ou système de barreaux en bois ou en aluminium pourront ainsi s’adapter à vos exigences esthétiques.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du constructeur de pontons et de passerelle www.metalu.com