Les différents types de nacelles élévatrices

Les différents types de nacelles élévatrices

797
0
PARTAGER
location-nacelle-araignee

Entreprendre de gros travaux en hauteur sur chantier n’est pas envisageable sans nacelle élévatrice. Cet engin connaissant un succès grandissant, les gammes sont larges et le choix peut donc parfois être difficile. Pour vous aider à y voir plus clair, Service Industrie fait le point sur les différents types de nacelles élévatrices.

La nacelle araignée

nacelle-araignee-locationConçue pour permettre d’entreprendre des travaux dans les zones les plus difficiles d’accès, la nacelle araignée est redoutablement efficace en terrain escarpé et offre une hauteur de travail comprise entre 10 et 30 mètres. Elle permet d’accomplir de nombreuses tâches, notamment les travaux d’installation et de nettoyage, l’entretien de bâtiments et la réfection de monuments historiques.

La nacelle à flèche télescopique

Cette nacelle, dite de « grande hauteur », offre le double avantage d’une extrême robustesse et d’une grande souplesse de déplacement. La nacelle à flèche télescopique permet de travailler à un niveau de hauteur variant de 15 à 55 mètres et est utile pour la construction et la démolition d’ouvrage, les travaux de finition et d’entretien de grands ouvrages d’art, etc.

 

La nacelle à mât vertical

nacelle-mat-verticalLa nacelle à mat vertical est efficace pour les travaux d’intérieur ne nécessitant pas trop de déport. Le faible rayon de braquage cumulé à une largeur de moins d’un mètre facilite l’accès à des zones exigües.
Cette nacelle offre une hauteur de travail comprise entre 5 et 12 mètres, avec une capacité d’accueil de 2 personnes pour une charge maximale de 265 kg.

La nacelle sur porteur

Permettant d’opérer des manoeuvres à une hauteur de travail comprise entre 10 et 20 mètres, la nacelle sur porteur procure une grande mobilité pour les travaux sur voie publique (nettoyage de façades vitrées, pose de câbles, entretien d’éclairage public, etc.).

Bon à savoir : la conduite d’une nacelle tractable et élévatrice, tout comme le travail sur l’engin, requiert des compétences particulières. En effet, depuis 1998, la loi oblige les chefs d’entreprise des secteurs concernés à former leur personnel à la conduite d’engin élévateur, que ce soit par voie internet ou par l’intermédiaire d’un organisme de formation spécialisé.

Outre la sécurité du personnel, les risques d’accident susceptibles d’être causés à l’entourage doivent être absolument maîtrisés (chutes d’objets, d’outils, etc.).

Enregistrer

SANS COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE